Politiques d’allongement de la durée de travail

ipp-projets-sept2016-allongements-duree-travail« Politiques d’allongement de la durée de travail : comprendre les interactions avec la santé et l’aide informelle apportée aux proches »

Enjeux : Il s’agit d’étudier le lien entre santé et durée de travail d’une part, et entre l’aide apportée aux proches et la durée de travail d’autre part. Ces éléments devraient permettre de nourrir le débat de politiques publiques concernant l’allongement de la durée de travail, afin de tenir compte des aspects de santé et de bien-être.

Présentation du projet : Ce projet a pour vocation d’apporter des éléments de réponses concernant la relation entre allongement de la durée de travail, la santé, et l’aide apporté aux proches en perte d’autonomie. Cette question est un enjeu de politique publique dans chacun des pays intégrés à ce projet (France, Allemagne, Royaume-Uni et Danemark). Le but est donc d’apporter un éclairage concernant le choix de durée de travail, et la façon dont cette décision affecte l’état de santé et le bien-être des seniors, ainsi que la façon dont la prise de la responsabilité d’aidant auprès de proches âgés peut affecter la capacité de l’aidant à travailler plus longtemps. Cette étude intégrera les aspects institutionnels des pays étudiés, ainsi que les conséquences en termes d’inégalités.

Financement : L’Agence nationale de la recherche (ANR) contribue au financement de l’équipe française.

Chercheurs IPP associés au projet : Didier Blanchet, Mahdi Ben Jelloul, Antoine Bozio, Eve Caroli, Pierre-Yves Geoffard, Elsa Perdrix, Corinne Prost, Simon Rabaté et Muriel Roger.

Partenaires :

  • L’Institute for Fiscal Studies (IFS), situé à Londres, est le centre de recherche de référence Outre-Manche sur les questions de fiscalité ; l’équipe britannique mobilisée pour ce projet est constitué de James Banks, Rowena Crawford, Jonathan Cribb et Carl Emmerson. www.ifs.org.uk
  • Le Deutsches Institut für Wirtschaftsforschung (DIW-Berlin) est un centre de recherche dédié aux politiques économiques en Allemagne ; l’équipe allemande comprend Hermann Buslei, Johannes Geyer, Peter Haan, Erika Schulz et Songül Tolan. https://www.diw.de/en
  • Le Danish National Center for Social Research (SFI), centre danois de recherche en politiques publiques participe à LongLives grâce à l’équipe de Paul Bingley, Kristoffer Markwardt et Peder J. Pedersen. http://en.sfi.dk/
  • Le Danish Rational Economic Agents Model Group (DREAM) est un institut indépendant d’analyse économique développant des modèles dynamiques de projection ; L’équipe de DREAM mobilisée pour le projet LongLives est constituée de Marianne Hansen, Tobias Markeprand et Peter Stephensen. http://www.dreammodel.dk