Actualités

Découvrez les nouveaux projets menés par l’IPP depuis sept. 2016

« D’une génération à l’autre : écarts de retraite entre les hommes et les femmes dans le prive et le public »

L’objectif de ce projet est double. Il s’agit tout d’abord d’analyser les inégalités entre les hommes et les femmes le long de la distribution des pensions et d’évaluer la contribution des différentes composantes de la retraite à ces inégalités (pension de réversion, salaire de référence, durée validée, minima, majorations pour enfants). Le deuxième volet a pour objet de mesurer la dynamique des inégalités de retraite des hommes et des femmes au vu des modifications de comportements sur le marché du travail entre les générations (surtout pour les femmes) et de leurs répercussions sur les périodes validées et le salaire de référence.

Organisme de financement : UNSA Education

En savoir plus : https://www.ipp.eu/thematiques/retraites/dune-generation-a-lautre-ecarts-de-retraite-entre-les-hommes-et-les-femmes-dans-le-prive-et-le-public/

 

« Effets des changements de direction et/ou d’actionnaire(s) majoritaire(s) sur les performances des entreprises »

L’objectif de ce projet de recherche est d’essayer d’établir un lien de causalité entre les changements de gouvernance des entreprises patrimoniales et les performances de ces entreprises. Nous procédons en comparant les performances des entreprises patrimoniales sur la période 2005 à 2014 qui ne connaissent pas de changement de gouvernance, à celles des entreprises patrimoniales initialement mais qui connaissent un changement de leur mode de gouvernance, qu’il s’agisse d’un changement de direction ou d’un changement d’actionnariat

Organisme de financement : Direction générale des entreprises – Ministère de l’économie et des finances.

En savoir plus : https://www.ipp.eu/thematiques/politiques-sectorielles/modes-de-gouvernance-et-performances-des-entreprises/

 

« Mieux connaître les bas revenus et simuler la mise en place d’un revenu de base »

Ce projet a un objectif double. Il s’agit dans un premier temps de dresser un état des lieux des données disponibles en France sur les individus et ménages ayant des bas revenus, et d’apparier statistiquement différentes sources de données afin d’obtenir une meilleure représentation du bas de la distribution des revenus en France. Le second objectif est de simuler, sur la base de ces données « recomposées », différents scénarios de mise en place d’un revenu de base, avec le modèle de microsimulation TAXIPP développé par l’IPP.

Organisme de financement : Cepremap

En savoir plus https://www.ipp.eu/thematiques/fiscalite/simulation-dun-revenu-de-base/

 

« Modélisation des impacts sur les finances publiques et les ménages de réformes de la fiscalité des produits alimentaires »

L’Institut des politiques publiques (IPP) est sollicité pour apporter des éléments chiffrés sur l’impact, tant sur les finances publiques que sur les ménages, d’une modification des taux de TVA appliqués à certains produits alimentaires en fonction de leurs caractéristiques nutritionnelles et leur impact environnemental.  L’IPP mobilisera à cet effet le modèle de microsimulation TAXIPP qui comprend un module de fiscalité indirecte modélisant une large part des taxes sur les biens consommés (TVA, TICPE, droits de consommation sur le tabac et l’alcool, etc.) en s’appuyant sur les données de l’enquête Budget des familles de l’Insee.

Organisme de financement : Unité de recherche Alimentation et sciences sociales (ALISS) de l’INRA.

En savoir plus : https://www.ipp.eu/thematiques/fiscalite/impacts-finances-menages-reformes-fiscalite-produits-alimentaires/

 

 « Politiques d’allongement de la durée de travail : comprendre les interactions avec la santé et l’aide informelle apportée aux proches »

Ce projet a pour vocation d’apporter des éléments de réponses concernant la relation entre allongement de la durée de travail, la santé, et l’aide apporté aux proches en perte d’autonomie. Cette question est un enjeu de politique publique dans chacun des pays intégrés à ce projet (France, Allemagne, Royaume-Uni et Danemark). Le but est donc d’apporter un éclairage concernant le choix de durée de travail, et la façon dont cette décision affecte l’état de santé et le bien-être des seniors, ainsi que la façon dont la prise de la responsabilité d’aidant auprès de proches âgés peut affecter la capacité de l’aidant à travailler plus longtemps.

Organisme de financement : l’Agence nationale de la recherche (ANR) contribue au financement de l’équipe française.

En savoir plus : https://www.ipp.eu/thematiques/sante/politiques-allongement-duree-de-travail/

 

« Quelle démocratisation des grandes écoles depuis le début des années 2000 ? »

L’objectif de ce projet de recherche est de décrire l’évolution du recrutement social des filières sélectives en France depuis le début des années 2000. Cette analyse quantitative permettra de déterminer si les différentes initiatives mises en place depuis une quinzaine d’années pour ouvrir ces établissements aux étudiants issus de milieux populaires ont effectivement permis de diversifier le profil social de ces établissements, sur la base d’éléments empiriques solides.

Organismes de financement : la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) et par la Sous-direction des systèmes d’information et des études statistiques (DGESIP-SIES) du ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

En savoir plus : https://www.ipp.eu/thematiques/education/filieres-selectives-et-mobilite-sociale/