Actualités

L’équipe permanente de l’IPP s’étoffe!

Thomas BREDA

Thématique IPP : Emploi – thomas.breda@ipp.eu

Thomas Breda vient de rejoindre PSE-Ecole d’économie de Paris comme chargé de recherche au CNRS après deux ans passés en post-doctorat a la London School of Economics. Il est spécialisé en économie du travail. Après une thèse de doctorat sur les relations professionnelles et les entreprises familiales, il s’est intéressé plus récemment aux questions de discriminations et d’inégalités: discrimination potentielle contre les femmes pour l’entrée dans les filières scientifiques, discrimination contre les délégues syndicaux lorsqu’ils négocient pour leurs collègues, décomposition des inégalités de salaire basée sur les modèles récents utilisés pour décrire le marché du travail. A l’IPP il participera notamment au projet européen multi-partenaires visant à étudier l’incidence des charges sociales sur les salaires et l’emploi.

Malka GUILLOT

Thématique IPP : Education – malka.guillot@ipp.eu

Ancienne élève de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique et de l’Ecole d’Economie de Paris, Malka Guillot intègre en septembre 2013 l’équipe de IPP. Elle s’occupera en particulier du logiciel de simulation fiscal TAXIPP. Ses recherches se sont principalement axées sur l’utilisation des méthodes économétriques en économie de l’éducation. Plus précisément, elle s’est intéressée aux effets de pairs sur l’obtention du diplôme en milieu scolaire d’une part et aux mécanismes motivant le choix de cours des étudiants d’autre part.

Marianne TENAND

Thématique IPP : Fiscalité – marianne.tenand@ipp.eu

Élève de l’Ecole Normale Supérieure Ulm, Marianne a étudié les sciences sociales de part et d’autre de l’Atlantique. Diplômée du Master Politiques Publiques et Développement (PPD) de l’Ecole d’Economie de Paris, elle a rejoint l’IPP après un semestre d’échange à l’Université de Princeton et une année passée à l’Université de Montréal (UdeM). Formée aux techniques économétriques d’évaluation des politiques publiques, Marianne s’intéresse tout particulièrement aux politiques de santé et au marché du travail. Elle a notamment travaillé sur l’intégration professionnelle des jeunes non-diplômés et sur les politiques handicap et dépendance en France. Ses débuts à l’IPP seront dédiés à l’amélioration du modèle de simulation TAXIPP et au projet européen multi-partenaires visant à étudier l’incidence des charges sociales sur les salaires et l’emploi.