Actualités

(Résultats) L’analyse macroéconomique du Budget 2020

Dans le cadre de la grande conférence sur l’évaluation du Budget 2020, le CEPREMAP, co-organisateur de l’événement avec l’Institut des politiques publiques (PSE/GENES), présente son analyse macroéconomique des prévisions pour 2020, et détaille ses projections macroéconomiques pour 2021-2022.

 

logo-pdf-minTélécharger les slides de cette présentation

15 oct. 2019, pdf

 

Une révision des prévisions de croissance pour 2020

– Le gouvernement a révisé à la baisse ses projections de croissance pour 2020 de 1,7 % à 1,3 %, rejoignant ainsi les projections du Cepremap réalisées pour le PLF 2019.

– Deux effets contradictoires expliquent cette baisse : i) la demande mondiale adressée à la France a chuté sous l’effet du ralentissement de la croissance mondiale, et ii) la révision à la hausse du déficit français vient compenser l’effet négatif externe.

Projections macroéconomiques pour 2021-2022

– Le gouvernement table sur une reprise de la croissance mondiale dès 2021, conduisant à un taux de croissance du PIB à 1,4 %, soit proche du potentiel.

– A hypothèses données de demande mondiale adressée à la France et de recettes/dépenses publiques, la croissance moyenne prévue par le Cepremap est similaire à celle prévue par le gouvernement.

– Si le ralentissement de la croissance mondiale venait à perdurer, le taux de croissance français passerait sous le potentiel, soit une croissance d’environ 1,1 %.

– En conséquence, le ratio dette/PIB pourrait augmenter, franchir les 100 %, et nourrir la tentation d’une politique budgétaire pro-cyclique qui viserait le désendettement public en situation de baisse du taux de croissance.

Voir (ou revoir) cette présentation en vidéo