Emmanuel Macron, de “président des riches” à celui des classes moyennes?