“Gilets jaunes” : les gagnants et les perdants du mouvement