Pouvoir d’achat : “On ne vit plus, on survit”