Note IPP n°39 - Avril 2019

Le territoire des gilets jaunes

Note IPP n°39

Avril 2019

Auteurs : Pierre C. Boyer, Thomas Delemotte, Germain Gauthier, Vincent Rollet, Benoît Schmutz

Contact : pierre.boyer@polytechnique.edu, benoit.schmutz@polytechnique.edu

…………………………

logo-pdf-minLe territoire des gilets jaunes

 

…………………………

Résumé :

Quels territoires ont vu naître les « gilets jaunes » ? Dès le premier samedi de mobilisation,ce mouvement se démarque à la fois par son caractère local et sa couverture nationale. A partir de données inédites de la mobilisation sur Facebook, nous montrons une forte corrélation entre mobilisation online (sur Facebook) et offline (blocages des ronds-points), et proposons une cartographie fine et contrastée de la contestation, à l’échelle du département et de la zone d’emploi. En contrôlant simultanément pour les différents facteurs politiques, économiques et géographiques susceptibles d’expliquer la genèse du mouvement, nous mettons en évidence le rôle majeur des problématiques liées à la mobilité, au travers notamment de la limitation des routes secondaires à 80 km/h et des distances domicile-travail.

Points clés:

  • Nous cherchons à identifier les déterminants de la mobilisation des « gilets jaunes » à ses débuts.
  • La collecte de données sur Facebook et la localisation des blocages des ronds-points nous permettent de cartographier le mouvement des « gilets jaunes » online et offline.
  • Les résultats électoraux à l’élection présidentielle de 2017, la part locale des véhicules diesel et le taux de pauvreté des retraités, apparaissent faiblement corrélés à la mobilisation.
  • La mobilité, mesurée par la limitation des routes secondaires à 80 km/h et les distances domicile-travail, apparaît en revanche comme un facteur important pour expliquer les origines du mouvement.

 


Reprises presse