Rapport IPP n°26 - Janvier 2020

Éducation, compétences et « skill mismatch » : revue de la littérature et nouveaux résultats issus de l’enquête PIAAC

Rapport IPP n°26 – Janvier 2020

Auteurs : Kentaro Asai, Thomas Breda, Audrey Rain, Lucile Romanello, Marc Sangnier

Contacts: thomas.breda@ipp.eu, audrey.rain@ipp.eu

Financeur : Cette étude a bénéficié du financement de la Direction de l’animation de la recherche et des études statistiques (Dares) du ministère du Travail dans le cadre d’un partenariat de recherche avec l’IPP.

Présentation

Ce rapport se concentre sur les compétences et leur mesure dans la population en âge de travailler. Il donne d’abord un aperçu de la littérature sur l’inadéquation des compétences (« skill mismatch » en anglais) sur le marché du travail, c’est-à-dire l’écart entre les compétences réelles des travailleurs et les compétences dont ont besoin les entreprises. Les sources possibles d’inadéquation des compétences et les approches existantes pour quantifier l’inadéquation des compétences sont décrites. En particulier, nous discutons les indicateurs d’inadéquation des compétences au niveau des pays construits à partir du Program of International Assessment of Adult Competencies (PIAAC) de l’OCDE en combinant l’opinion subjective de salariés concernant l’inadéquation entre leur emploi et leurs compétences et des mesures de leurs compétences générales en mathématiques, en lecture, et en résolution de problèmes basées sur des tests réels.

Pour mieux comprendre le contenu informationnel des mesures des compétences en mathématiques et en lecture disponibles dans PIAAC et utilisées pour construire certains des principaux indicateurs d’inadéquation des compétences, le rapport étudie ensuite leur relation avec le niveau de qualification et les performances des individus sur le marché du travail. Il montre que la formation initiale a un impact positif et durable sur les compétences des adultes en mathématiques et en lecture mesurées dans PIAAC. Cet impact est observé chez des adultes qui ont environ 45 ans et qui ont donc terminé leur formation initiale depuis plus de vingt ans. Il est identifié à partir d’une importante réforme de la scolarité obligatoire en Belgique.

L’étude montre enfin que les compétences en mathématiques et en lecture ne sont que faiblement reliées aux performances des individus sur le marché du travail. Par exemple, ces compétences ne permettent d’expliquer plus de 4% de la variance des salaires. En comparaison, la formation initiale apparaît comme un bien meilleur indicateur de la situation d’emploi et des salaires des individus. Dans leur ensemble, nos résultats suggèrent que la formation initiale permet aux gens d’acquérir les compétences générales en mathématiques et en lecture mesurées dans PIAAC, mais aussi de nombreuses autres. Par conséquent, les diplômes fournissent plus d’informations sur les compétences des adultes que quelques mesures sélectionnées de compétences générales, et ils sont donc plus en mesure de prédire les performances des individus sur le marché du travail.

………………

logo-pdf-minÉducation, compétences et « skill mismatch » : revue de la littérature et nouveaux résultats issus de l’enquête PIAAC