Actualités

L’impact de la générosité de l’assurance chômage sur la durée du chômage et sur la qualité de l’emploi retrouvé

Télécharger la note n°5 de l’IPP

« L’impact de la générosité de l’assurance chômage sur la durée du chômage et sur la qualité de l’emploi retrouvé »

Auteur: Thomas Le Barbanchon

Contact: thomas.le-barbanchon@ipp.eu, roland.rathelot@ipp.eu

Résumé de l’étude

Le premier objectif de l’assurance chômage est d’assurer un revenu de remplacement aux personnes involontairement privées d’emploi. Au-delà de ce premier rôle, se pose la question de l’efficacité de ce dispositif. En théorie, des allocations chômage plus généreuses ralentissent les sorties du chômage mais sont également susceptibles d’améliorer la qualité de l’emploi retrouvé. Cette étude mesure empiriquement l’impact d’un allongement de la durée maximale d’indemnisation du chômage en France entre 2000 et 2002. Lorsque la durée d’indemnisation est portée de 7 à 15 mois, le taux de retour à l’emploi diminue de 28 % (soit un allongement de la durée de chômage de l’ordre de deux mois et demi), tandis que la stabilité de l’emploi retrouvé et le salaire perçu ne sont pas significativement améliorés.

Points clés

  • Lorsque la durée d’indemnisation de l’assurance chômage passe de 7 à 15 mois, la durée de chômage des allocataires augmente d’environ deux mois et demi.
  • Cet allongement de la durée de chômage ne s’accompagne pas d’une amélioration de la qualité de l’emploi retrouvé.

Télécharger le communiqué de presse de cette note n°5.