Note IPP n°42 - Juin 2019

Faut-il un âge de référence dans un système de retraite en points ?

Note IPP n°42

Juin 2019

Auteurs : Antoine Bozio, Simon Rabaté, Audrey Rain, Maxime Tô

Contact : simon.rabate@ipp.eu

…………………………

logo-pdf-minFaut-il un âge de référence dans un système de retraite en points ?

 

…………………………

Résumé :

Un élément important du débat sur la réforme des retraites est la nécessité ou non de maintenir dans le nouveau système un âge de référence. Cette note vise à contribuer à ce débat en clarifiant certaines ambiguïtés autour du concept d’âge de départ à la retraite et en discutant les implications potentielles de la mise en œuvre d’un système à points. Nous insistons sur la différence entre l’impact des âges de référence dans le système actuel – qui modifient le barème du système des retraites – et la mise en place de points de repère dans le nouveau système, qui peuvent jouer un rôle utile d’information pour les assurés. La littérature économique récente met, en effet, en évidence le rôle joué par les points de référence des barèmes des retraites, au-delà des incitations purement financières. Cela plaide pour maintenir dans le nouveau système une cible à laquelle les assurés puissent se référer. Plutôt qu’un âge pivot unique pour tous, cette note plaide pour introduire une norme de référence qui soit définie par l’obtention d’un taux de remplacement cible, par exemple 75 % du dernier salaire. Une telle référence conduirait à définir un âge du taux plein individuel, adapté à chaque carrière. Ce serait aussi retrouver l’objectif initial d’un système de retraite d’assurer le maintien du niveau de vie à la retraite. Une telle référence d’âge pourrait par ailleurs être accompagnée de nouveaux services aux assurés pour mieux préparer leur choix de départ en retraite.

Points clés:

  • L’âge d’ouverture des droits, dans un système à rendement défini en points, n’est plus un paramètre qui équilibre le système. C’est un garde-fou visant à éviter des départs trop précoces, avec des pensions trop faibles.
  • Un âge pivot ou un âge de référence, dans un tel système, n’a pas d’impact sur l’équilibre financier du système, car le barème se déplace automatiquement avec l’espérance de vie.
  • Les études récentes montrent que les assurés sont sensibles dans leur choix de départ à l’existence d’une norme de référence quant à l’âge de leur départ en retraite. Cela plaide pour maintenir une référence normée dans un système en points.
  • Une référence définie au niveau individuel, comme l’obtention d’un taux de remplace- ment cible, permettrait de définir un âge de référence indiquant aux assurés le moment pour partir à la retraite avec un niveau de pension suffisant pour maintenir leur niveau de vie en retraite.