Projet

Mesure des ressources et lutte contre la pauvreté des jeunes

Contexte et enjeux :

Les jeunes sont aujourd’hui les plus touchés par les difficultés économiques et financières : les 18-24 ans sont selon l’Insee la catégorie d’âge ayant le taux de pauvreté le plus élevé, et les 15-24 ans sont également les plus concernés par le chômage. Ces constats amènent de manière récurrente dans le débat public la question du niveau de vie des jeunes et des efforts que la puissance publique devrait fournir à leur intention : création récente du contrat d’engagement jeune (CEJ), débats sur le RSA jeune ou sur la création d’une allocation d’autonomie, etc.

Ces questions sont d’autant plus difficiles à aborder avec des éléments factuels que les ressources des jeunes sont difficilement mesurables. D’une part, certaines prestations sociales à destination des jeunes sont mal appréhendées (ex : bourses de l’enseignement supérieur). D’autre part, les jeunes peuvent recevoir plus fréquemment des aides financières informelles de la part de leurs proches, aides non mesurées dans les données usuelles, alors qu’elles entrent dans le niveau de vie effectif des jeunes. La connaissance imparfaite de ses aides implique qu’une partie des 18-24 ans (les ménages étudiants) sont exclus des mesures usuelles relatives à la pauvreté.

Présentation du projet :

L’objectif global de cette étude est de fournir une vision plus complète du niveau de vie des jeunes, qui incorpore notamment les aides financières reçues de la famille. Ce travail permet de caractériser la distribution des niveaux de vie de tous les 18-24 ans une fois prises en compte ses aides, et de la comparer avec la distribution des niveaux de vie de la population totale. Sera également analysée la composition des niveaux de vie des jeunes, en distinguant les différents types de ressources (revenus du travail, aides au logement, minima sociaux, aides reçues de la famille, etc.). Il s’agit plus largement de développer une source d’information permettant de nourrir le débat public et les décisions pour toute réforme du système redistributif à destination de la jeunesse.

Données et méthode :

Ce projet consistera à compléter les informations relatives aux revenus des ménages par des données d’enquête relatives aux aides financières reçues par les jeunes. Plus précisément, ce travail mobilisera le modèle TAXIPP, qui simule sur bases de données administratives exhaustives le système socio-fiscal français à destination des ménages (prélèvements obligatoires, prestations sociales). Ce modèle a pour originalité de reposer sur des données qui notamment identifient pour chaque individu son foyer fiscal, y compris lorsque ce foyer est associé à un logement différent du logement de résidence (cas des jeunes ayant leur propre logement mais rattachés fiscalement à leurs parents). Le travail consiste notamment à incorporer dans le modèle TAXIPP des estimations d’aides financières reçues par les 18-24 ans tirées de l’enquête nationale sur les ressources des jeunes (ENRJ) produite par la Drees.

Calendrier de travail et de publication :

Ce projet donnera lieu à la publication d’un rapport au second semestre 2023.

Partenaire :

Entreprises sociales pour l’habitat (ESH)

Équipe de recherche :

  • Antoine Bozio
  • Sylvain Duchesne
  • Brice Fabre
  • Florian Jacquetin
  • Paul Dutronc-Postel
  • Lukas Puschnig
  • Nolwenn Loisel