Projet

Renforcer la mixité sociale au collège : une évaluation des secteurs multi-collèges à Paris

« Renforcer la mixité sociale au collège : une évaluation des secteurs multi-collèges à Paris »

 Enjeux : Face au constat du creusement des inégalités sociales entre les établissements d’enseignement secondaire, le ministère de l’Education nationale a engagé en 2016 une démarche visant renforcer la mixité sociale dans les collèges en s’appuyant sur des initiatives fédérant la communauté éducative à l’échelle d’une vingtaine de territoires pilotes, dont l’académie de Paris.

C’est dans ce cadre que l’Institut des politiques publiques a noué une collaboration scientifique avec la Ville de Paris et le Rectorat de Paris. Cette collaboration a débouché sur l’expérimentation d’une nouvelle méthode d’affectation des élèves pour répondre aux difficultés posées par le fonctionnement actuel de la carte scolaire à Paris : le dispositif proposé consiste à mettre en place des secteurs communs à plusieurs collèges pour diversifier leur recrutement social.

Par sa délibération du 30 janvier 2017, le Conseil de Paris a voté la création de trois secteurs multi-collèges qui concerneront environ 700 élèves entrant en sixième en septembre 2017.Les binômes regroupés au sein de ces secteurs élargis sont respectivement les collèges Hector Berlioz et Antoine Coysevox (18e), Marie Curie et Gérard Philippe (18e) et Henri Bergson et Édouard Pailleron (19e).

 Présentation du projet : Le projet comporte deux volets distincts :

a) L’Institut des politiques publiques accompagnera le Rectorat de Paris dans le développement de l’outil qui sera utilisé pour répartir les élèves entre les différents collèges des secteurs élargis. Cet outil sera développé de manière à assurer une transparence totale aux familles sur les critères d’affectation utilisés.

b) L’expérimentation donnera lieu à une évaluation rigoureuse de l’impact des secteurs multi-collèges sur la mixité sociale, sur le climat scolaire et sur les pratiques des enseignants dans les établissements concernés.

Financement : Ce projet, lauréat de l’initiative présidentielle « La France s’engage », est soutenu par le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, mis en œuvre par le Ministère chargé de la jeunesse.

Chercheurs associés au projet : Julien Grenet, Mahdi Ben Jelloul, Sophie Cottet, Marion Monnet et Youssef Souidi.

Les partenaires :

  • Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (MENESR-DEPP)
  • Direction des affaires scolaires de la Ville de Paris (DASCO)
  • Rectorat de l’académie de Paris