Evaluation de l’impact des procédures de sectorisation et d’affectation

« Évaluation de l’impact des procédures de sectorisation et d’affectation sur la mixité sociale et scolaire dans les lycées d’Île-de-France »

Enjeux : L’évolution de la composition sociale et scolaire des lycées publics et privés d’Île-de-France s’inscrit dans un contexte de profonde transformation des règles qui gouvernent l’affectation des élèves aux établissements du second cycle de l’enseignement secondaire. Cette transformation est le résultat de deux réformes distinctes :

a) la mise en place à la rentrée 2007 de l’assouplissement de la carte scolaire dans les collèges et lycées publics ;

b) l’introduction dans la seconde moitié de la décennie 2000 de la procédure automatisée d’affectation Affelnet, qui est utilisée principalement pour affecter les élèves après la classe de troisième.

Malgré l’importance de ces bouleversements institutionnels, on ne dispose aujourd’hui que de très peu d’éléments quantitatifs permettant d’évaluer précisément les conséquences de ces réformes sur la composition sociale et scolaire des lycées franciliens.

Présentation du projet : cette étude comporte deux volets. Il s’agira dans un premier temps d’évaluer l’impact des procédures de sectorisation et d’affectation sur la mixité sociale et scolaire dans les lycées d’Île-de-France, en s’efforçant de distinguer ce qui relève des vœux d’affectation exprimés par les familles de ce qui relève du traitement de ces vœux par les procédures et les différents bonus (boursier, district, fratrie, etc.) qui ont été mis en place dans les différentes académies. Cette distinction est essentielle pour tenter de mesurer la contribution spécifique de l’offre et de la demande scolaire pour expliquer le niveau de ségrégation sociale et scolaire qui prévaut dans les lycées franciliens. Le second volet de l’étude portera sur les facteurs qui permettent d’accroître ou, au contraire tendent à réduire, la mixité sociale et scolaire au sein des établissements (rôle de l’offre scolaire, de la polyvalence, de la ségrégation intra-établissement, etc.)

Financement: le financement de cette étude est assuré par le conseil régional d’Île-de-France.

Chercheurs associés au projet : Gabrielle Fack (Universitat Pompeu Fabra), Julien Grenet (CNRS-PSE), Son-Thierry Ly (PSE), Éric Maurin (EHESS-PSE), Arnaud Riegert (PSE).

Les partenaires :

  • L’unité Lycées du Conseil régional d’Île-de-France
  • Rectorat académie de Paris
  • Rectorat académie de Créteil
  • Rectorat académie de Versailles

Publications


Reprises médias

  • Interview de Julien Grenet – Le Monde


Ségrégation sociale dans les lycées franciliens… par lemondefr