Emploi

Les politiques de l’emploi en France ont changé d’échelle. Les dépenses publiques en faveur de l’emploi sont estimées à 4 points de PIB (DARES, 2009).  Là où les politiques traditionnelles – emplois aidés, stages de formation et préretraite – concernaient moins de 3 millions de bénéficiaires, la prime pour l’emploi en concerne 7 millions, et plus de 10 millions d’emplois bénéficient des allègements de charges sur les bas salaires.

Les politiques de l’emploi actionnent des leviers multiples : subventions et incitations de l’offre de travail (prime pour l’emploi, RsA) comme de la demande (allègements de charges, emplois aidés), intermédiation et accompagnement des demandeurs d’emploi,  formation, etc. Mesurer l’impact de ces mesures ne suffit pas, il faut aussi évaluer la cohérence des dispositifs entre eux, avec le système socio-fiscal et avec le pilotage macroéconomique (fixation du SMIC). Il convient également d’analyser la mise en œuvre de ces dispositifs au niveau micro-économique.

Les thèmes privilégiés. Les travaux des chercheurs de l’IPP portent en particulier sur les travailleurs à bas salaires, les 35 heures et les réorganisations des entreprises, l’accompagnement des demandeurs d’emploi, ou encore la lutte contre les discriminations. La palette des méthodes utilisées est large : de l’analyse économétrique de données d’enquête ou de données administratives à la modélisation ex ante, avec un accent nouveau sur l’expérimentation sociale.

Directeur de programme : Thomas Breda


Projet en cours

Projets terminés

Publications

Chercheurs affiliés