Fiscalité

Les politiques fiscales et sociales rassemblent l’ensemble des prélèvements obligatoires (impôts, prélèvements sociaux ou cotisations sociales) et l’ensemble des transferts vers les ménages (allocations familiales, logement, invalidité, minima sociaux, etc.). Il s’agit d’un outil très important de l’intervention publique, tant pour financer les dépenses publiques que pour réduire la pauvreté et les inégalités sociales.

Les thèmes privilégiés. Les chercheurs de l’IPP s’intéressent en particulier à la fiscalité des ménages, aux questions entourant les finances publiques locales, à la fiscalité des entreprises, à la lutte contre la pauvreté, aux politiques familiales, à la fiscalité du patrimoine et des successions, ainsi que plus généralement à l’architecture de notre système de prélèvements et de transferts.

Ils étudient l’impact des politiques fiscales et sociales en combinant plusieurs approches. La première méthode est la micro-simulation du système fiscal et social : l’IPP dispose de son micro-simulateur TAXIPP, qui est opérationnel pour l’ensemble de la législation fiscale et sociale depuis 1997. L’objectif est d’estimer l’impact des réformes réalisées ou envisagées tant du point de vue de leur efficacité que de leur impact redistributif.
L’analyse des politiques fiscales et sociales passe également par l’étude de leurs effets sur les comportements des individus ou des entreprises, qui mobilise un large éventail de méthodes d’évaluation.

Directeur de programme : Antoine Bozio


Projets en cours

Projet terminé

Publications

Chercheurs affiliés