Expériences « contrôlées »

Le recours aux expériences dites « contrôlées » s’inspire directement des expérimentations menées dans le monde médical pour mesurer l’efficacité d’un médicament.

Cette méthode consiste à répartir de manière aléatoire les individus dans deux groupes afin de mesurer l’effet causal du dispositif étudié :

un groupe de « traitement », qui bénéficie du dispositif

un groupe de « contrôle », qui n’en bénéficie pas.

Du point de vue de la mise en évidence des relations de causalité, l’intérêt de cette approche est que l’affectation aléatoire des individus aux groupes de traitement et de contrôle garantit que ces derniers présentent en moyenne les mêmes caractéristiques. Le groupe de contrôle peut donc être utilisé comme contrefactuel pour prédire ce qu’auraient été les résultats des individus « traités » s’ils n’avaient pas bénéficié du dispositif.

Les expérience « contrôlées » : une décennie d’essor

Dans le cadre des expériences contrôlées, un groupe d’individus est orienté de manière aléatoire vers le dispositif évalué, tandis qu’un autre groupe n’y a pas accès. Le mécanisme d’attribution suscite naturellement des questions d’éthique, qu’il est nécessaire de discuter en amont. Par ailleurs, le dispositif d’observation est généralement spécifique à l’expérience et doit être mis en place en même temps que la mesure évaluée. Sous ces conditions, les expériences contrôlées constituent la méthode d’évaluation la plus fiable pour mesurer les effets d’une politique publique. Lorsque les conditions sont réunies, il est souhaitable d’y recourir.

Le laboratoire d’action contre la pauvreté (J-PAL), fondé en 2003 au MIT par Abhijit Banerjee, Esther Duflo et Sendhil Mullainathan, a fondé sa réputation sur l’utilisation exclusive d’expériences contrôlées pour mesurer les effets des programmes sociaux et de lutte contre la pauvreté.

J-PAL Europe, basé à PSE-École d’Économie de Paris, regroupe des chercheurs européens travaillant sur divers projets d’évaluation des politiques publiques en France, en Europe et dans le monde. Lors de la mise en place d’évaluations par expérience contrôlée, les chercheurs de l’IPP pourront bénéficier de l’expertise de J-PAL Europe.


Sélection de publications et projets IPP utilisant cette méthode

PUBLICATIONS

PROJETS