Expériences « naturelles »

Si les expériences contrôlées occupent une place de plus en plus importante dans l’évaluation des politiques publiques, elles ne peuvent pas toujours être mises en œuvre, en particulier lorsque le protocole d’expérimentation s’avère trop coûteux ou difficilement acceptable du point de vue éthique, ou encore lorsqu’il s’agit d’étudier l’effet de réformes déjà en place. Dans ce cas, l’évaluation peut recourir à des expériences que les économistes ont pris l’habitude de qualifier de « naturelles ».

L’intérêt des critères exogènes

Ce concept désigne des situations dans lesquelles un « choc » exogène affecte l’environnement économique des agents et permet d’identifier des relations causales. Le relèvement de l’âge de fin d’études obligatoires, l’existence de discontinuités dans le montant des aides sociales perçues en fonction du niveau de revenu ou encore le ciblage territorial de certaines politiques constituent autant d’exemples d’ « expériences naturelles ».

Dans le domaine des politiques publiques, cette approche peut être appliquée lorsque les bénéficiaires d’un dispositif sont sélectionnés à partir de critères difficilement manipulables, comme l’âge, le niveau d’éducation ou encore la région de résidence. L’impact du dispositif être alors estimé en utilisant les critères exogènes d’attribution pour identifier des groupes d’individus comparables de bénéficiaires et de non-bénéficiaires.

Les techniques utilisées

Différentes techniques économétriques ont été développées pour appliquer le cadre méthodologique des « expériences naturelles » à l’évaluation des politiques publiques : les variables instrumentales, les doubles différences, les techniques d’appariement ou encore l’estimation par discontinuité. La robustesse de ces techniques repose en grande partie sur la qualité des données utilisées pour l’évaluation, en particulier la possibilité de suivre la population des bénéficiaires et non-bénéficiaires avant et après la mise en place d’une réforme.


Sélection de publications et projets IPP utilisant cette méthode

PUBLICATIONS

PROJETS